© DR

Cest dans une ancienne librairie au cœur de Dieuze que Laure Assel a ouvert sa mercerie, baptisée Trois p’tits points, suite à la fermeture de la dernière mercerie de la ville en 2003. « Auparavant je ne trouvais que des stages en usine, ce n’était pas du tout ma voie, raconte Laure. Créer ma propre mercerie m’a permis d’acquérir une indépendance. » C’est au cours de ses études en école d’art à l’école de Condé à Lyon que Laure découvre le stylisme, elle qui se destinait d’abord au métier d’architecte d’intérieur. « Le dessin m’a menée en école d’art puis vers le stylisme, explique-t-elle. Il y avait un côté très concret, le fait de pouvoir réaliser tout ce que l’on dessinait, qui m’a plu.»

De simples retouches jusqu’au dessin et au « montage » complet d’un vêtement, Laure fait profiter ses clients de son expérience tandis que la mercerie connaît depuis quelques années un certain renouveau, grâce au succès des loisirs créatifs. L’influence d’Internet a été à double tranchant : « la multiplication des tutoriels et des blogs autour de la mercerie a amené une nouvelle clientèle, et en même temps on ne peut pas lutter contre Internet en termes de choix et de prix. Mais on vient chez moi pour toucher, bénéficier d’un conseil et d’un savoir-faire, et ça c’est introuvable depuis son ordinateur ! »

22 place de la Saline à Dieuze – 03 87 86 05 24