© DR

280 milliards d’euros. C’est la somme que la Grèce pourrait réclamer à l’Allemagne à titre de réparations de guerre (liées à la seconde guerre mondiale) rapporte le magazine allemand Der Spiegel. Maintenant que la Grèce n’est plus sous tutelle, le gouvernement du Premier ministre Alexis Tsipras passe à l’offensive. La guerre a fait 1,4 million de décès et de blessés en Grèce, ce qui correspond à environ 19 % de la population grecque totale de l’époque. « La Wehrmacht allemande a également envoyé 70 000 Juifs grecs dans des camps de concentration. Pratiquement aucun n’en est revenu. De plus, 130 000 citoyens grecs ont été exécutés », rapporte L’Express. Les 280 milliards demandés représentent 269,5 milliards d’euros au titre des réparations de guerre et 10,3 milliards d’euros au titre d’un prêt forcé. En 1941, le Troisième Reich avait forcé la Grèce à lui consentir un prêt sans intérêts de 476 millions de Reichsmarks. Selon Der Spiegel, la campagne officielle pour réclamer ces fonds devrait débuter en novembre. Les Allemands ont d’ores et déjà fait savoir que cette demande est illégitime tout en rappelant que des indemnités ont déjà été versées.