Rien ne va plus entre Raf (Valeria Bruni Tedeschi) et Julie (Marina Foïs). Lors d’une journée d’hiver, Julie finit par annoncer à Raf vouloir rompre. Cherchant à la rattraper, Raf tombe accidentellement par terre et se fracture le bras. Toutes deux se retrouvent alors à l’hôpital, dans un service d’Urgences. Un service en plein chaos et au bord de l’implosion : car ce soir-là, une manifestation particulièrement violente du mouvement de Gilets Jaunes a causé de nombreux blessés. Parmi les contestataires, il y a Yann (Pio Marmaï), estropié et en colère. Cette nuit-là, des populations ne se côtoyant, pour ainsi dire, jamais vont être amenées à échanger et à faire voler en éclat les préjugés que les uns nourrissent vis-à-vis des autres. Quant à l’hôpital, complètement débordé, il se voit dans l’obligation de fermer ses portes. Vous l’aurez compris, pour la réalisatrice Catherine Corsini, la fracture dont il s’agit ici n’est pas seulement physique, intime ou sentimentale : elle est sociale et politique.

Retrouvez La Fracture au cinéma dès le 27 octobre.