SORTIE LE 6 NOVEMBRE

Si vous pouviez revivre un épisode de votre vie passée, lequel choisiriez-vous ? Pour le personnage incarné par Daniel Auteuil dans le nouveau film de Nicolas Bedos, La belle époque, la réponse est l’année 1974. Le comédien prête ses traits à Victor, un sexagénaire désabusé, contraint de faire chambre à part avec son épouse (Fanny Ardant). La corde qui unissait ce couple s’est distendue, le désir s’est effrité. Sa vie va se retrouver bouleversée le jour où son fils (Michaël Cohen) décide de lui faire un cadeau par le biais d’une entreprise un peu particulière. Cette dernière, dirigée par Antoine (Guillaume Canet), offre la possibilité à ses clients de se replonger dans l’époque de leur choix. Victor va alors choisir de revivre le moment où il rencontrait la femme de sa vie, avec le concours d’une actrice, interprétée par Doria Tillier, déjà à l’affiche du premier long-métrage de Nicolas Bedos. Entre rires et larmes, La belle époque aborde des sujets chers au cinéaste, à savoir le temps qui passe, l’usure du couple, et bien sûr l’amour.