(© L. Marquand-Perrier)
Perspectives, le festival franco-allemand des arts de la scène, qui approche la quarantaine, aura lieu cette année du 12 au 21 mai, avec ses habituels ingrédients : danse, théâtre, cirque et musique.

Voilà un futur quadra rugissant ! Le festival des arts de la scène Perspectives, qui célèbre cette année son 39e anniversaire, connaît un bel engouement depuis quelques années, et ce n’est pas la fréquentation de 2015, avec près de 41 000 spectateurs, qui le contredira. C’est donc le moral gonflé à bloc que cet évènement franco-allemand écrira un nouveau chapitre de son existence le 12 mai et pour une dizaine de jours. Comme à son habitude, le festival fera la part belle à des créations récentes et contemporaines, en reprenant ses traditionnels ingrédients, à savoir un mélange composé de musique, de théâtre, de danse et de cirque. Au chapitre des nouveautés, il faut mentionner le retour de Perspectives à la salle E Werk de Sarrebruck, qui accueillera deux grosses productions, dont le Roméo et Juliette revisité par le chorégraphe français Angelin Preljocaj (notre photo), qui avait d’ailleurs lancé sa carrière en 1996 avec cette lecture très personnelle de l’histoire des amants de Vérone. De l’autre côté de la frontière, le changement sera aussi palpable. La collaboration avec Sarreguemines a été prolongée à deux jours, avec cette année le spectacle Leo, un solo pour acrobate (13 et 14 mai, scène de l’Hôtel de Ville). Le Carreau de Forbach accueillera quant à lui un second rendez-vous. Le public pourra ainsi voir Fugue le 18 mai, qui avait fait bonne figure à Avignon, ainsi que Timon/Titus, du collectif OS’O, qui ponctuera les festivités le 21 mai. Metz ne sera pas en reste, au Centre Pompidou, qui sera le théâtre d’un monologue réjouissant servi par une chroniqueuse-performeuse suisse, mais également au FRAC Lorraine, où sera présenté pour la premières fois Fire of emotions : Genesis. À découvrir le 14 mai, dès 16h.

Pour tout connaître de la programmation
www.festival-perspectives.de