(©DR)

La Bulgarie est membre de l’Union européenne (UE) depuis 2007 et souhaite entrer dans l’espace Schengen. Une ambition que de nombreux autres pays n’entendent pas satisfaire. La Moldavie, qui a signé en 2013 avec Bruxelles un « partenariat oriental », était même considérée comme son « meilleur élève », prête à adopter les standards de Bruxelles. Mais lors des dernières élections présidentielles, en novembre, les électeurs respectifs ont choisi de faire confiance à deux hommes proches de Moscou : Igor Dodon en Moldavie et Roumen Radev en Bulgarie (notre photo). Certes, comme ne manque pas de le souligner le journal Le Monde, les deux hommes n’ont pas fait campagne en faveur d’un rejet de l’Europe, mais c’est un nouveau revers pour l’UE dans cette partie du monde.