SORTIE LE 15 MAI

Lauréat du Prix du public au festival d’Edimbourg, Just Charlie aborde le thème de l’identité et l’acceptation des différences. On y découvre l’histoire de Charlie, dont les talents de footballeur lui ouvrent la voie à une carrière chez les pros, ce qui fait la fierté de son père (Scott Williams), qui voit son rêve d’enfant se réaliser à travers lui. Sauf que cette fierté laissera place à de l’incompréhension et de la colère quand il découvrira que son fils est davantage attiré par les talons hauts que les crampons. L’image du costume de mariage, où il se sent étriqué, est assez parlante : Charlie aspire à une autre peau. Cette crise d’identité l’amènera à douter de tout dans sa vie, y compris sa carrière de footballeur professionnel alors qu’il est courtisé par le club de Manchester City. Le déclic viendra de son entraîneur, conscient de ce qui se trame à l’intérieur de ce garçon interprété magistralement par Harry Gilby, dont c’est le premier rôle au cinéma : « Il y a dans la vie des choses plus importantes que le football. »