La figure de JFK n’en finit pas d’intriguer les passionnés de l’Amérique des années 60 et de séduire les femmes. Évidemment, quand on voit George Bush et Donald Trump, on comprend aisément. Alexandra Echkenazi a cédé à la fascination de cette Amérique des années 60, à la fois symbole d’espoir, de modernité mais aussi de guerre froide et de manipulations politiques. On découvre le nouvel (et véritable ?) amour de JFK, Mary Meyer, artiste peintre, féministe, moderniste. Elle a vécu une histoire avec Kennedy alors qu’ils étaient étudiants. Ils se retrouvent 20 ans plus tard et l’histoire reprend où elle s’était arrêtée jusqu’à ce terrible jour de novembre 1963. Curieusement, Mary est, elle aussi, assassinée un an plus tard.