©DR

À un peu plus de 1000 jours de la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques de 2024, à Paris, le département de la Moselle a, officiellement, lancé sa candidature au label Terre de jeux.

Le label Terre de jeux, récemment dévoilé par le COJO (Comité d’Organisation des Jeux Olympiques), a été mis en place pour valoriser les territoires qui s’engagent, innovent, impulsent une dynamique sportive et proposent un projet global qui dépasse le cadre du sport. Patrick Weiten, président du Conseil départemental de la Moselle, a officiellement, lancé la candidature mosellane à l’obtention du label, le 19 juin dernier. Un lancement qui s’est déroulé en présence de représentants du monde sportif, économique et social, afin de poser un premier jalon auprès du COJO et de donner le ‘top départ’ du projet mosellan. Patrick Weiten, président du Conseil départemental de la Moselle, ne cache pas son enthousiasme et sa détermination à obtenir ce label. « La Moselle a des atouts. Nous sommes à 80 minutes de Paris, nous sommes adossés à l’Allemagne, au Luxembourg et à quelques kilomètres de la Belgique. On a une histoire, des infrastructures, un rassemblement de toutes les forces vives et une farouche volonté d’obtenir ce titre Moselle Terre de Jeux », a souligné le président, au micro du RL. Il rêve également d’accueillir des délégations ou bien encore le passage de la flamme olympique devant la maison Robert Schuman, un « beau symbole européen ». Pour Patrick Weiten, décrocher ce prestigieux label permettrait également, au-delà d’une certaine visibilité, d’obtenir des retombées économiques, sociales et touristiques bénéfiques à la Moselle et aux Mosellans. Durant les 5 années à venir, de nombreux projets vont être développés autour de thématiques telles que l’attractivité, l’innovation, l’inclusion, les savoir-faire, le patrimoine…