Jean-Pierre George

En juin 2016, quatre associations du Grand Est(1), fédérant des chefs d’entreprise, lançaient l’initiative Ré@gir avec pour ambition de Réunir, d’Entreprendre, d’@agir en Inter-Réseaux. Deux ans, plus tard le réseau des réseaux créée la Fédération Ré@gir, lors d’une assemblée générale constitutive qui s’est tenue le 29 mai, à Marly près de Metz. Présentation et ambitions avec le 1er président de la Fédération, Jean-Pierre George.

Pourquoi lancer une Fédération Ré@gir  ?

Nous ne sommes pas attachés aux structures et n’avons pas attendu la création de la Fédération pour nous retrousser les manches. Mais cette association nous permet de disposer d’un cadre plus formel qui va nous permettre de communiquer et surtout d’agir, plus efficacement encore. C’est avant tout un outil, au service de nos ambitions.

Que « pèse » la Fédération Ré@gir, aujourd’hui ?

Les 13 réseaux fondateurs, signataires des statuts le 29 mai dernier, représentent plus de 4 000 entreprises. Mais d’ores et déjà, au global, ce sont plus de trente réseaux du Grand Est qui ont manifesté leur intérêt de nous rejoindre, ce qui fera, à terme, plus de 10 000 entreprises sur le Grand Est, de la TPE à la PME jusqu’à la grande entreprise. L’ambition n’est pas de s’arrêter en si bon chemin puisque nous allons mettre à profit notre implantation stratégique pour rayonner à l’échelon transfrontalier. Des contacts sont bien avancés avec des réseaux de Sarre de Belgique et du Luxembourg.

Quelles sont vos priorités en tant que président ?

Elles sont multiples : développer et de renforcer les coopérations de nos réseaux afin de favoriser le développement de nos entreprises, partager un socle de valeurs et redonner une sorte de citoyenneté à nos entreprises et notre modèle économique, favoriser un écosystème territorial autour des grandes filières comme l’industrie, les services, le commerce, l’artisanat mais aussi l’agriculture qui est un véritable atout pour le Grand Est… Et puis, il faut aussi, tous, apprendre à mieux nous connaître.

Priorité à l’action ?

C’est certain. Nous avons des structures trop lourdes tant au niveau des décideurs que des institutionnels qui représentent d’ailleurs, aussi, les acteurs économiques. Ce modèle est, aujourd’hui, à bout de souffle, paralysé, trop souvent, par des querelles de pouvoir qui nuisent à l’essentiel. Nous allons instaurer une dynamique du vouloir et non du pouvoir, une sorte de troisième voie. L’important n’est pas de savoir qui on est, mais savoir ce que l’on veut……Remettre l’humain au cœur du « système » et non l’inverse. Ne pas remettre à demain ce qui peut être fait aujourd’hui ! Il n’y a rien de pire que l’immobilisme ou le repli sur soi. Nous restons fidèles à notre mot d’ordre originel, lancé lors de l’appel du 16 juin 2016 (date du lancement officiel du réseau Ré@gir) : « plutôt faire que dire !  ».

Quels rapports entendez-vous entretenir avec les autres acteurs de l’économie, notamment le monde politique ?

L’association a pour but de fédérer, sur la base du volontariat, toutes les actions, les initiatives et les manifestations participant à l’attractivité, à la promotion et au développement économique du territoire. De tous les territoires, l’équilibre entre les régions plus rurales et les grandes métropoles est fondamental dans le projet de société que nous voulons, pour demain. Par rapport aux institutionnels et aux élus du territoire, nous nous positionnons donc comme des acteurs engagés, désireux de construire, ensemble. Cela dit, nous entendons, aussi, peser et nous faire entendre auprès des élus et des décideurs quand nous avons des choses à dire. Les débats interminables et les décisions qui tardent sont préjudiciables. L’A 31 bis en est une illustration. J’en reviens à ce que je disais précédemment, place à l’action.

La Fédération a pour objectif de vous aider à gagner en lisibilité et en efficacité. Comment allez-vous vous y prendre pour qu’elle reste, aussi, un outil « agile » ?

La Fédération Ré@gir va s’appuyer sur les réseaux qui vivent au cœur des territoires et chaque président de réseau aura tout pouvoir pour la représenter. Nous nous appuierons, entre autres, sur notre web TV reagironline.tv pour optimiser la communication et les échanges. Petite parenthèse à propos du numérique, il est certain que c’est l’une de nos préoccupations majeures. Nous devons être prêts pour cette « révolution ». Pour ce faire, nous allons nous appuyer sur les compétences des réseaux adhérents, experts dans ce domaine. Je pense notamment au GEN Grand Est Numérique.

(1) CAC 140, Rezo 57, Gimest et Entreprendre en Lorraine (ELN)

RÉ@GIR : LES DATES CLÉS

– 16 juin 2016 : lancement du réseau Ré@gir

– 13 octobre 2016 : Signature de la Charte Ré@gir lors du Salon à l’Envers, à Thionville

– 23 juin 2017 : conférence de presse visant à présenter la stratégie numérique du réseau des réseaux, lors de la 1ère Journée des entrepreneurs « Saint Prosper » qui a réuni plus de 600 dirigeants et leurs collaborateurs

– 22 septembre 2017 : Soirée Ré@gir au Moselle Open

– 19 octobre 2017 : Lancement de la web TV re@gironline

– 29 mai 2018 : Lancement officiel de la Fédération