Le chanteur et guitariste thionvillois Jean-Luc Kockler exprime toute la palette de ses couleurs musicales et de ses émotions entre jazz, rock et chanson française dans Yang, un album sensible et qui swingue pas mal.

Dans la philosophie chinoise, le yang symbolise la luminosité, la chaleur, la créativité et l’élan… autant de notions qui ont présidé à la naissance du neuvième album de Jean-Luc Kockler, touche-à-tout musical, auteur-compositeur et interprète qui a cette fois-ci laissé la main à deux auteurs, Didier Benini et Sophie Terrade. « Je ne leur ai imposé aucun thème, j’ai simplement retravaillé leurs textes pour en faire des chansons, explique Jean-Luc. Ce qui m’a aussi permis de faire tout ce que je savais faire musicalement au sein d’une maquette que j’ai transmis aux musiciens ». Réalisé à distance, Yang a pris forme au studio Amper de Jean-Pascal Boffo à Clouange. Ce qui n’a pas empêché les musiciens de largement s’exprimer, à l’image de Jean-Sébastien Grunfelder, déchaîné aux claviers, ou de la choriste Caroline Crozat. « Je voulais une chorale sur deux titres, mais c’était impossible d’un point de vue sanitaire, indique le thionvillois. Caroline a voulu s’en charger et m’a envoyé 19 pistes de chant ! »

Mû par les croisements entre jazz, rock et variété, rappelant le travail d’un Bashung ou d’un Nougaro, Yang sait comment nous parler : d’amour et de désir ( les sensuels Assieds-toi ne dis rien et Je serai le dernier ») y compris quand ça tourne mal ( Jaloux jalousement   et Qu’est-ce que t’en sais ), d’exil et de labeur (les hymnes rock Il était une fois ma vallée et La Frontière ) tandis que Mayday, Ringtone ou Parenthèses témoignent de l’attrait indéniable de Jean-Luc Kockler pour jouer avec la langue française. Voyage émotionnel multi-directionnel, aux textes et aux rythmes entêtants, tantôt charmants, tantôt plus profonds, Yang nous embarque grâce au savoir-faire d’un guide joueur et enjôleur. 

Album Yang Jean-Luc Kockler

Disque disponible sur www.kockler.net et en version numérique à la rentrée