Née à Paris en 1855, dans une famille lorraine issue de la petite bourgeoisie, Caroline Rémy était une femme éprise de liberté. Mais à cette époque, pas question pour une femme de vivre la vie dont elle rêve. Sa rencontre avec le journaliste, écrivain et homme politique d’extrême gauche, Jules Vallès, en exil à Bruxelles, va pourtant bouleverser le cours de sa vie. Il l’embauche comme secrétaire. Et comme il perçoit chez elle du talent, il va lui permettre d’assouvir sa soif d’indépendance et de devenir journaliste et écrivain. Elle devient alors Séverine, la première femme journaliste « professionnelle ». Toujours avec Vallès, elle redonne notamment vie au quotidien Le Cri du Peuple. Au fil du temps elle s’impose comme « l’une des figures féminines les plus libres de son temps ». Ce livre est le portait (romancé), entre 1881 et 1888, de cette femme de passion. Paul Couturiau, « sous le charme de celle dont Renoir, Rodin, Hawkins avaient fait le portrait », est traducteur, romancier et biographe. Il est l’auteur de nombreux ouvrages (notamment des romans policiers) dont les intrigues se déroulent en Lorraine. Né à Bruxelles, il vit aujourd’hui sans la région.