« J’ai l’immense tristesse de vous annoncer le décès de Jacky Aliventi. Je pense à sa femme Jeanine, à sa fille Muriel, à sa maman, à ses petites filles qu’il adorait. Il est parti celui dont le premier métier était de façonner des costumes (tailleur), celui qui était un footballeur dribbleur de très haut niveau, lui, l’homme de lettres (le facteur !), lui, l’élu réélu constamment, apprécié par tous et qui, depuis 20 ans, était mon compagnon de route : maire, conseiller général, député suppléant de haut vol », a écrit Michel Liebgott le Président communauté d’agglomération du val de Fensch-Maire de Fameck, le 21 janvier dernier, sur sa page Facebook.

De tels hommages, il y en a eu beaucoup à l’annonce du décès de Jacky Aliventi, 74 ans, qui était très apprécié dans le pays haut, pour son engagement politique comme pour ses qualités humaines. Conseiller départemental du canton d’Algrange-Fontoy, homme de gauche, maire de Boulange de 2001 à 2014, il avait également été suppléant du député Michel Liebgott jusqu’en 2017. Natif de Valleroy, en Meurthe-et-Moselle, Jacky Aliventi a grandi au sein d’une famille ouvrière italienne qui avait fui le fascisme.

Il avait commencé sa carrière politique sur le tard, en 1989. Il a débuté sa carrière professionnelle comme tailleur avant de poursuivre comme facteur. Passionné de foot depuis son enfance, il a longtemps joué au poste d’attaquant. Au-delà de ses compétences et de son investissement en faveur des « autres », Jacky Aliventi séduisait également par son humour et sa joie de vivre. Par son élégance, aussi, car l’ancien tailleur et « homme de lettres » était toujours tiré à quatre épingles.

L’assemblée départementale lui a rendu un hommage unanime en ouverture de la dernière session fin janvier. Son président Patrick Weiten a salué en Aliventi un « sportif passionné aux grandes qualités humaines, qui défendait ses idées avec conviction.» Son suppléant, Eraldo Marroni, élu à Neufchef, lui succédera.