Trilok Gurtu © Jos L Knaepen

Le percussionniste Trilok Gurtu est l’un des premiers à avoir jeté des passerelles entre musique indienne et jazz, et aujourd’hui encore l’un de ceux qui donne ses plus belles lettres de noblesse à cette rencontre heureuse. Membre du groupe de Don Cherry au milieu des années 70, il collabore par la suite avec John McLaughlin, Pat Metheny, le saxophoniste Bill Evans ou encore Josef Zawinul, trompettiste de Miles Davis et du Weather report. De 1988 à 1992, il fait partie du trio du guitariste John McLaughlin et renoue à cette occasion avec son amour pour la musique indienne. Un métissage qu’il ne cessera de développer jusqu’à Spellbound, son dernier album en quartet où il met à l’honneur la trompette, conviant les pointures Paolo Fresu, Ibrahim Maalouf et Nils-Peter Molvaer et reprenant le répertoire de Dizzy Gillespie, Miles Davis ou Don Cherry.

Rythmes indiens, jazz mais aussi funk et afro-cubains, Trilok Gurtu livre une nouvelle fois une musique magique et voyageuse, où les éclats de la trompette rythment des compositions superbement revisitées. Il fallait tout le talent et l’inspiration du percussionniste de Bombay pour faire du mélange des genres l’âme d’un objet unique à l’identité propre, où les rythmes et les mélodies pleins de charmes sont aussi animés par un swing dévastateur. Le jazz dans ce qu’il a de meilleur pour un trip universel.

Dimanche 9 juin en seconde partie de soirée