(© DR)

L’Italie ne sait pas quoi faire de l’enveloppe que lui alloue l’Europe. Dans un article des Echos, Olivier Tosseri, le correspondant à Rome du quotidien explique que l’Italie a droit à 42,7 milliards d’euros de la part de l’UE, dans le cadre du programme de Fonds structurels et d’investissement européens 2014/2020. Pour être débloquée la somme doit faire l’objet d’un co-financement national pour les différents projets ce qui porte l’enveloppe à 73,6 milliards d’euros. A mi-parcours, Rome n’a pas même injecté 1 milliard d’euros dans des projets visant à dynamiser son économie et une grosse partie de cette somme aurait servi à financer des études. Ce sont les régions les plus riches qui se montrent les plus entreprenantes. La Sicile n’a pas même dépensé 3 millions et les Pouilles qui auraient bien besoin d’un coup de pouce, pas un euro.