Sur Netflix Saison 1 à 5

Depuis 2018, les cinq coaches de Queer Eye apportent joie, bienveillance et soutien partout où ils passent. Après avoir opéré leur magie dans l’état américain de Géorgie, du Missouri, en Australie et même au Japon, l’équipe de choc pose à présent ses valises à Philadelphia, en Pennsylvanie. Une émission riche en émotion qui met du baume au cœur.

Queer Eye est de retour. Et quoi de plus logique en ce Mois des Fiertés qui célèbre, tout autour du globe, la communauté LGBTQIA+ (Lesbienne Gay Bi Trans Queer Intersexuel Asexuel). Reboot d’une téléréalité de 2003 intitulée Queer Eye for the Straight Guy (littéralement Regard queer pour le gars hétéro), le show a également connu son adaptation en France. Certains se souviendront peut-être de Queer, cinq experts dans le vent, diffusée en 2004 sur TF1. À l’époque, les deux séries mettaient en scène cinq hommes homosexuels dont la mission était d’instiguer un peu de leur bon goût à un homme hétéro en le relookant. Aujourd’hui, ils sont toujours cinq et ils sont toujours fabuleux : les Fab 5 (lire Fab Five) jouent encore leur rôle de coach auprès de personnes qui font appel à leur précieux conseils. Qui sont-ils ? Il y a Karamo Brown, étiqueté « expert culture » mais qui fait davantage de la psychothérapie, Bobby, le roi de la déco, Tan, styliste de haut niveau, Antoni, gastronome et fin gourmet, et Jonathan, coiffeur à la bonne humeur contagieuse. Dans cette nouvelle version, les participants se sont diversifiés : ils ne sont plus seulement hommes ni hétéros, et ils portent en eux des combats difficiles. Et surtout : la série est devenue bien plus qu’une simple émission de relooking qui survend les clichés gays. Dans cette version de Queer Eye, la métamorphose n’est plus simplement physique (et finalement, c’est celle qui importe le moins). Les Fab 5 viennent en aide aux différents protagonistes en leur inculquant la confiance en soi, en leur apprenant à s’aimer aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, qu’ils s’adressent à Skyler, un jeune homme transgenre qui peine à s’estimer, à Wesley, devenu paraplégique après avoir reçu plusieurs balles dans le corps, ou encore à Deb et Mary, deux sœurs tenant à bout de bras un restaurant spécialisé dans le barbecue. Si les Fab Five n’hésitent pas à ajouter une touche de légèreté, il n’est pas rare qu’on verse une petite larme d’émotion.