SORTIE LE 26 SEPTEMBRE

Avec le duo de Grolandais, le rire n’est jamais très loin de la critique sociale, et vice-versa. C’est encore une fois le cas avec I Feel Good, qui marque la première incursion de Jean Dujardin dans l’univers du tandem Delépine-Kervern, lui qui avait déjà goûté à la recette d’Alpert Dupontel, autre adepte du cinéma dit social, dans 9 mois ferme, où il avait fait une brève apparition. L’ex-partenaire d’Alexandra Lamy dans Un gars une fille incarne Jacques, un looser raciste (la première scène du teaser donne d’ailleurs le ton !) qui décide à quarante ans de trouver un business qui le rendra riche. Il finira par opter pour le marché de la chirurgie esthétique low-cost, croisant sur sa route sa sœur, directrice d’un village Emmaüs, qui l’hébergera chez elle. Cette dernière prend les traits de Yolande Moreau, qui avait déjà collaboré avec le duo de cinéastes irrévérencieux dans Louise-Michel, où elle tenait le rôle principal, et Mammuth, porté par Gérard Depardieu.