La folkeuse Tiny Ruins, alias Hollie Fullbrook, et son compatriote Hamish Kilgour se rencontrent à New York et décident d’y débuter la préparation d’un retour rêveur vers leur Nouvelle-Zélande natale. Le résultat : un album où l’instrumentation, comme la voix se diffuse tout en douceur, nous déposant gentiment dans un énorme coussin cotonneux légèrement imbibé d’éther. Les percussions de Kilgour et les guitares de Tiny Ruins s’accompagnent des interventions discrètes du saxophone et du vibraphone. Simples, presque nus mais pas dénués de chaleur, ces sept titres, dont deux reprennent des poèmes de W.B. Yeats, sont parfaits pour passer l’hiver.