Magouilles de la Françafrique, un tueur en série hors du commun, en matière de suspense, de mystère magico-religieux et de psychologie, le maître du thriller n’a pas perdu la plume ! Avec Lontano, aux éditions Albin Michel Jean-Christophe Grangé nous fait à nouveau plonger dans les ténèbres de la nature humaine.

Le dernier Grangé, Lontano, un pavé de presque 800 pages, sonde la nature humaine dans ce qu’elle a de plus pourri et de plus complexe. Derrière l’enquête policière et géopolitique, une saga familiale se dessine. Grégoire Morvan, est une ex-barbouze de la Françafrique, vestige du vice, de la vénalité et de l’hypocrisie pathétique de la France post-colonisatrice. Homme de l’ombre toujours influent, il envoie son fils Erwan, flic de la brigade criminelle de Paris, en Bretagne pour enquêter sur un bizutage qui aurait mal tourné dans une école militaire. Rapidement, les cadavres se multiplient. Des dizaines de clous plantés dans le corps, en position de fétiches magiques africains. Ils ont tous un lien avec Grégoire Morvan. Une ombre du passé se dessine peu à peu : celle de l’Homme-clou, un tueur en série arrêté au Zaïre en 1970 par Grégoire Morvan lui-même et mort dans un institut psychiatrique en Bretagne trois ans avant le début des meurtres.
Mais le poison vient aussi de l’intérieur car il y a quelque chose de la tragédie grecque dans l’histoire du clan Morvan : Grégoire le père dévorateur inspire la terreur, la mère a depuis longtemps sombré dans la folie, les trois enfants se débattent avec un héritage qui les dépasse, la fille se prostitue pour humilier son père, le frère est un financier médiocre et cocaïnomane alors qu’Erwan, flic irréprochable, fait figure de héros. L’enquête parait résolue à l’issue de ce premier volume mais on est loin d’avoir exhumé tous les démons revenus hanter le clan Morvan. On attend avec impatience la suite qui doit paraître début 2016.