© PMAYER-CD54

Entre 2005 et 2020, le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans aura doublé. En 2050, près d’un habitant sur trois aura plus de 60 ans. En lançant les Assises départementales de l’autonomie, les 5 et 6 février, le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle ouvre le débat. Consultation publique à l’appui.

3ans après les Assises départementales des retraités et la première planification gérontologique en Meurthe-et-Moselle, face au constat de carence du modèle actuel d’accompagnement du vieillissement de la population, les Assises de l’autonomie des personnes âgées sont l’occasion de relever le défi de l’allongement de la durée de vie. Pour cela, le Département réunit citoyens, professionnels et élus pour réfléchir à plusieurs enjeux.

La place des Seniors dans la société.

Les Assises sont l’occasion d’approfondir les questions de citoyenneté et de la place accordée aux aînés. L’accompagnement du vieillissement ne peut pas relever des seuls acteurs de l’Autonomie. De même, si le financement de la dépendance est central, il ne résume pas l’ensemble des enjeux.

L’organisation territoriale de l’accompagnement du vieillissement.

Dans une perspective d’amélioration de l’offre de soins et de continuité de parcours des aînés, l’élaboration d’une nouvelle organisation territoriale en faveur de l’accompagnement du vieillissement est un sujet central.

Redéfinir un modèle de financement de la perte d’autonomie équitable et durable.

Au plan national, les Assises traduiront les propositions meurthe-et-mosellanes en matière de financement de l’autonomie, afin de redéfinir le modèle actuel pour l’adapter aux besoins et d’en assurer l’équité et la durabilité.