©DR

Le saxophoniste Samy Thiébault a beaucoup de choses à nous raconter dans Caribbean stories, petit bijou qui mêle intimement jazz et musiques caribéennes, cultures multiples à l’identité commune.

Jusqu’alors principalement influencé par le courant hard-bop représenté par les Jazz messengers d’Art Blakey ou les explorations de John Coltrane, Samy Thiébault s’est depuis quelques années épris « passionnément » des musiques caribéennes. Pour livrer son regard sur celles-ci, pas question pour lui d’œuvrer dans le latin-jazz en direct de Paris : il lui fallait une expérience révélatrice, qu’il a vécu en voyageant entre Trinidad, le Venezuela ou Miami. « J’y ai compris le profond rapport qu’entretiennent le jazz et les musiques caribéennes, trop peu appréciées à leur juste valeur en France, raconte le saxophoniste. Le but dans Caribbean stories n’était pas de jouer du calypso, du merengue ou de la biguine, d’autres le font beaucoup mieux que moi : je voulais échanger, dialoguer pour trouver ma propre voie. »

Sur place, il découvre la relation particulière qu’entretiennent les locaux avec la musique : point de chapelles à défendre, plutôt un vaste édifice composé de musiques traditionnelles qui s’entremêlent, et dont le jazz n’est qu’une composante parmi d’autres. « Le jazz en Occident s’est parfois trop intellectualisé, trop éloigné de ses origines, une musique populaire et dansante, explique-t-il. Je voulais retrouver la richesse, l’inventivité associée à quelque chose de très organique qui est pour moi à la base d’une musique comme le jazz. » Il réunit pour l’occasion un tout nouveau groupe à la croisée des genres et des cultures, où les cubains Felipe Cabrera à la contrebasse et Inor Sotolongo aux percussions sont associés à de purs jazzmen comme les guitaristes Hugo Lippi et Ralph Lavital. Une alliance libre et colorée où se mêlent en harmonie une multitude de sonorités savamment imbriquées avec juste la bonne dose de feeling, de maîtrise et d’une énergie enthousiasmante.

Jeudi 6 juin en première partie de soirée