histoire de la gendarmerie (© DR)

Assurer la sécurité à l’intérieur du pays, prévenir les troubles, pacifier les territoires conquis, lutter contre les pillages, veiller au calme sur les arrières des armées en campagne. Ce sont les missions de la gendarmerie nationale qui a vu le jour il y a un peu plus de deux siècles. Le 16 février 1791 précisément. La Révolution transforme alors la maréchaussée royale dont les racines remontent au Moyen-Age. Pierre Montagnon, saint-cyrien, lauréat de l’Académie française et auteur de nombreux ouvrages consacrés aux guerres mondiales et coloniales, raconte l’histoire de cette institution bien connue des Français. Bien entendu, l’auteur évoque les gendarmes de la Belle Epoque qui ont fière allure avec leurs belles bacchantes et leurs uniformes bleus ou bien encore les exploits du GIGN (Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale). Mais il n’omet pas non plus les épisodes moins glorieux durant les deux grandes guerres et les affaires « douteuses ». Le livre se referme sur la gendarmerie d’aujourd’hui, son quotidien et son avenir. Le livre est également riche d’annexes qui mettent la lumière sur les grandes figures de la gendarmerie ainsi qu’un abécédaire et une chronologie.