Les Jardins vitrés©DR

Producteur de fruits et légumes installé à La Maxe, Les Jardins vitrés a lancé un service de livraison gratuit à domicile, pour servir ses clients. Il connait un vif succès mais son dirigeant, Henri Malassé, veille au grain.

« La filière des fruits et légumes fait partie des premiers maillons de la chaine alimentaire. Il importait de pouvoir continuer à nourrir la population. Et cela, tout en protégeant les salariés et en permettant à l’entreprise de continuer à vivre en écoulant sa production », explique Henri Malassé, le patron des Jardins vitrés qui produit (depuis dix générations !) des fruits et des légumes de saison depuis 1750, à La Maxe, en Moselle. S’il confie avoir connu des périodes de doutes et même avoir eu peur, le dirigeant a très vite réagi. Pour assurer la protection de ses 70 salariés, il leur a fourni des masques, des blouses et des gants. Il a également fermé le réfectoire où tout le monde se réunissait à l’heure du déjeuner. « Heureusement, les beaux jours reviennent et tous peuvent déjeuner dehors, au bord de l’eau, à bonne distance les uns des autres. De la distance, on en a également imposé dans les serres pour les récoltes et dans la station de conditionnement pour l’emballage. Chacun se tient à trois mètres de son collègue, au minimum », précise Henri Malassé. En ce qui concerne plus particulièrement l’activité, Les Jardins vitrés continuent d’alimenter les grandes surfaces du Grand Est et de la région parisienne en fruits et légumes. Le magasin, situé sur l’exploitation, continue également d’accueillir la clientèle et là encore, des dispositions ont été prises pour éviter la proximité. Pour se prémunir d’une baisse d’activité, il a également lancé un nouveau service de livraison à domicile, gratuit. « Je l’ai lancé car au début du confinement, les consommateurs ont eu tendance à privilégier les achats de pâtes ou de papier toilette. Les légumes se vendaient un peu moins. Il fallait donc anticiper en sachant qu’il y avait de la demande, notamment de la part des clients que nous rencontrions sur le marché du samedi matin, à Metz. Un ami proche était également disponible pour nous aider en assurant les livraisons », explique le dirigeant « il est clair que c’est un succès. Mais j’ai été obligé de me limiter à 400 livraisons. Je n’ai pas les moyens logistiques de faire plus, surtout que je tiens impérativement à ce que ces livraisons se fassent dans les meilleures conditions sanitaires. Nous sommes certifiés, il est hors de question de faire n’importe quoi ! Au-delà des ventes, cette expérience nous a également permis de nous rapprocher de nos clients et de nous faire connaitre auprès d’une nouvelle clientèle. C’est donc positif. Mais c’est un service que je cesserais de proposer dès que la situation le permettra car c’est trop lourd à gérer, nous ne sommes pas équipés pour l’assurer durablement et surtout avec le niveau de qualité qui fait notre réputation ».

Les Jardins vitrés
Chemin de la Moselle, 57140 La Maxe / 03 87 32 22 04
www.lesjardinsvitres.fr