Sept ans après son premier film (la comédie dramatique Papa Was Not A Rolling Stone), la cinéaste et écrivaine Sylvie Ohayon réalise un nouveau long-métrage qui nous ouvre les portes de l’une des plus renommées maisons de couture française : la Maison Dior. Haute Couture raconte l’histoire de deux femmes dont les chemins finissent par se croiser dans de drôles de circonstances. Esther (Nathalie Baye) est première d’atelier à la Maison Dior. Proche de la retraite, elle contribue pour la dernière fois à une collection de haute couture. Jade (Lyna Khoudri) a 20 ans. Un jour, dans le métro, elle vole à la sauvette un sac à main. En détaillant le contenu de celui-ci, elle se rend compte que la propriétaire de l’objet est issue du même milieu qu’elle. La culpabilité la gagne et elle décide de restituer son bien à la femme détroussée. Elle se rend au domicile de cette dernière, en banlieue parisienne : c’est Esther qui ouvre la porte. Les deux protagonistes discutent, l’une observant avec attention l’autre. Esther est séduite par l’audace effrontée de Jade : elle convainc celle-ci de devenir apprentie au sein des ateliers qu’elle connaît si bien. Elle lui transmet alors tout son savoir, le geste comme l’amour de la couture.

Retrouvez Haute Couture le 10 novembre au cinéma