(©DR)

Dans son dernier rapport sur la pauvreté, l’association à l’aide sociale paritaire pointe du doigt l’augmentation de ce phénomène en Sarre (de 17,1 à 17,5 %). Ce taux est le plus élevé des dix dernières années. Cette évolution est en contradiction avec la situation économique de l’Allemagne au niveau national. Selon cette étude les parents isolés, les chômeurs et les retraités seraient les groupes sociaux les plus affectés par ce phénomène. Afin de contrecarrer cette tendance, Michael Hamm, le vice-président de l’association à l’aide paritaire pour la Sarre et la Rhénanie-Palatinat recommande la création d’un marché de l’emploi subventionné pour l’intégration des chômeurs de longue durée. Cependant, des employés à temps partiel et cumulant plusieurs postes sont également susceptibles d’être touchés. Le taux de pauvreté en Sarre se situe au-dessus de la moyenne nationale. C’est également le cas du Land voisin, la Rhénanie-Palatinat, où l’augmentation est moins prononcée mais le phénomène reste significatif. Selon l’étude, le taux actuel est de 15,5 %. C’est le Land-ville de Brême qui détient le triste record du niveau de pauvreté avec 24,1 %. Le Bade-Wurtemberg fait figure du meilleur élève avec un seuil de seulement 11,4 % de sa population concernée. Dans l’ensemble de l’Union Européenne, les personnes considérées comme menacée par la pauvreté sont celles qui disposent de moins de 60 % du salaire moyen, variable selon le pays.