Voilà plus de quarante ans que Michael Myers sème la terreur aux États-Unis. Le film précédent, sorti en 2018, marquait les retrouvailles du fameux mais non moins infâme tueur masqué avec Laurie Strode, la baby-sitter du premier opus (Jamie Lee Curtis, dont la carrière cinématographique a été lancée grâce au tout premier film de la saga, en 1978). Seule survivante (ou presque) du massacre survenu près d’un demi-siècle en arrière, et accompagnée de sa fille Karen et de sa petite-fille Allyson, elle se préparait au grand retour du monstre d’Halloween. Après moult péripéties macabres et angoissantes, Michael Myers avait été laissé pour mort dans la cave d’une maison dévorée par les flammes. Ce dernier opus commence alors que Laurie est transportée d’urgence à l’hôpital, ses blessures pouvant lui coûter la vie. Mais lorsque le meurtrier parvient à se libérer du piège, son appétit pour le sang renaît de plus bel. Malgré sa douleur, Laurie doit à nouveau faire face à son tortionnaire. Elle pourra heureusement compter sur l’aide de sa famille mais aussi sur les survivants du tout premier massacre. C’est toute la ville qui a soif de vengeance et qui décide de se liguer derrière Laurie pour se débarrasser une bonne fois pour tout de ce tueur apparemment indestructible.

Retrouvez Halloween Kills au cinéma dès le 20 octobre.