Mercedes Generation EQ ©DR

500 millions. C’est la somme que va investir le groupe Daimler pour produire la nouvelle Mercedes électrique. Et c’est l’usine smart de Hambach, en Moselle Est, qui se voit confier la fabrication de ce premier modèle électrique produit en France.

Dans son annonce, le groupe précise que ces 500 millions seront investis dans le « produit », dans l’usine et dans de nouveaux bâtiments équipés des dernières technologies, sans plus de précisions sur la répartition de l’enveloppe. Le calendrier n’a également pas encore été dévoilé, pas plus que l’impact potentiel sur l’emploi (le site d’Hambach employant actuellement 800 personnes, s’y ajoutent autant de sous-traitants). Si l’usine d’Hambach affiche un solide savoir-faire dans l’électrique, son personnel a également fait montre de sa « bonne volonté » au nom de la « compétitivité », en acceptant le ‘Pacte 2020’ proposé par la direction. Il s’accompagnait notamment d’une augmentation des heures de travail sans revalorisation salariale (39 heures pour 37 heures payées) avant de revenir à 37 heures en 2019, puis à 35 heures en 2020. « La signature il y a deux ans par les coéquipiers de smart France du Pacte 2020 a contribué à améliorer la compétitivité du site », précise Annette Winkler, responsable smart Monde, dans un communiqué. Mercedes-Benz a, en revanche, indiqué que le groupe comptait investir 10 milliards d’euros dans l’électrification de sa gamme et 1 milliard de plus seront consacrés à la production de batteries. Mercedes-Benz Cars prévoit de commercialiser plus de 10 modèles à propulsion électrique d’ici 2022 : dans tous les segments, de la smart au SUV. À partir de l’année 2020, smart sera exclusivement électrique en Europe et aux Etats-Unis. Le groupe estime que la part de ses modèles électriques représentera entre 15 et 25% de ses volumes de vente globaux à l’horizon 2025. « L’usine smart à Hambach se réjouit de produire son premier modèle Mercedes-Benz. Ce nouveau projet vient récompenser l’excellence de notre savoir-faire et la forte motivation de nos coéquipiers », a déclaré Serge Siebert, Président smart France et Responsable du site de production de Hambach.