© DR

Testées en Normandie depuis 2018, avec succès, les voitures-radars privées vont commencer à se multiplier à travers toute la France. Selon la presse automobile, près de 400 voitures équipées d’un radar (tout automatisé) devraient sillonner les routes. Comme la Nouvelle-Aquitaine ou les Hauts-de-France, le Grand Est devrait les accueillir sur ses routes, dans les prochains mois, certainement après la rentrée de septembre. Pour rappel, ces voitures qui appartiennent à des sociétés privées, sont équipées de radars qui leur permettent de contrôler la vitesse des véhicules et de les verbaliser le cas échéant. La Sécurité routière qui supporte l’entrée en service de ces véhicules (privés) – car ils participent à réduire le nombre d’accidents, – l’assure : ce ne sont pas des pompes à fric. L’un des arguments avancés pour le confirmer, c’est que les chauffeurs ne sont pas rétribués selon le nombre de contraventions dressées mais aux kilomètres parcourus. Les voitures seront certainement, souvent, sur les autoroutes…