SORTIE LE 14 DÉCEMBRE 2016

C’était écrit : le côté spin-off de la Force débuterait officiellement en 2016. Une nouvelle trilogie est en marche dans la galaxie Star Wars, avec pour débuter cette série l’histoire d’un escadron de rebelles bien décidés à dérober les plans de la redoutable Etoile Noire. Voilà Rogue One sur orbite. Réalisé par Gareth Edwards.

On croyait l’empire créé par George Lucas au crépuscule de son épopée, alors que la saga voguait inexorablement vers son terminus. Mais voilà qu’il contre-attaque. Entre-temps, le vaisseau a changé de général, avec l’arrivée aux commandes d’un autre mastodonte. Disney, qui a racheté les droits de la franchise galactique en 2012, pour la somme rondelette de 4 milliards de dollars, semble bien décidé à monétiser le plus possible son investissement. Et cela passe par l’intégration de spin-offs, avec la mise en orbite d’une première trilogie.

La navette inaugurale, baptisée Rogue One : A Star Wars Story, s’apprête à prendre son envol sous la conduite du réalisateur Gareth Edwards, qui s’était déjà frotté à un géant du 7e art en signant une nouvelle version de Godzilla (2014), au passage plus convaincante que la daube sauce gribiche servie par Roland Emmerich, grand spécialiste du navet.

Disney, qui a racheté les droits de la franchise galactique en 2012, pour la somme rondelette de 4 milliards de dollars, semble bien décidé à monétiser le plus possible son investissement. Pour le puissant Disney, l’arrivée de cette série dérivée promet un joli pactole. Après Le réveil de la Force (Star Wars épisode 7 pour les cancres), qui a récolté plus de deux milliards de dollars après sa sortie en décembre 2015, il y a fort à parier que Rogue One fera aussi tinter la juteuse cloche des profits. Pour deux raisons au moins : l’effet nouveauté, et le retour du grand asthmatique Dark Vador, certes dans un rôle secondaire, mais quand on est fan, cela pèse dans la balance…

S’il y a du changement à l’intérieur du costume, le personnage étant cette fois incarné par Spencer Wilding, un acteur gallois méconnu du grand public, la voix demeure fidèle aux origines, James Earl Jones (Conan le barbare) ayant repris du service du haut de ses 85 ans.

L’histoire de Rogue One s’intercale entre les épisodes 3 et 4 de Star Wars. Un commando de rebelles mené par Jyn Erso (Felicity Jones) a pour mission de dérober les plans de la redoutable Etoile Noire, ceux-là même qui permettront à Luke Skywalker, la princesse Leïa et Han Solo, qui sera au cœur du deuxième spin-off (lire autre texte), de mener la bataille contre cette force maléfique. Pour mémoire, l’escadron Rogue prendra part à la grande bataille de Hoth contre les quatripodes impériaux (dans L’Empire contre-attaque), mais aussi à celle d’Endor, qui s’achève par la destruction de la station de combat impériale dans Le retour du Jedi.

Peu de choses ont filtré depuis l’apparition sur les radars de ce blockbuster très attendu. On sait par exemple qu’il s’inscrit dans une optique plus réaliste, les scènes de bataille prévalant sur la magie. Un nouveau vaisseau, destiné au transport de troupes, fera aussi son apparition, de même qu’un droïde nommé C2-B5, de la même famille que le célèbre R2-D2. Un robot à la solde de l’Empire (d’où sa couleur noire) avant de rejoindre la Rébellion. La métaphore inversée du peuple américain, qui a glissé récemment vers le côté obscur de la Force. Mais ceci est une autre histoire…


STAR WARS FORCE 5

Si vous n’aimez pas Star Wars, les prochaines années risquent d’être pénibles. Racheté par Disney, l’empire bâti par George Lucas a encore de beaux jours devant lui. D’ici à 2020, ce sont en effet 5 films qui sortiront dans les salles, incluant Rogue One, le premier spin-off d’une série de trois. Le suivant sera consacré à la jeunesse de Han Solo, attendu en 2018, tandis que le dernier, dont la sortie est programmée en 2020, s’attardera sur le chasseur de prime Boba Fett, un des personnages préférés des fans de la saga.

Entre ces épisodes indépendants viendront s’intercaler les deux volets mettant fin à la trilogie sur le combat de la Résistance contre Kylo et Snoke. L’acte 8, qui mettra notamment l’accent sur Luke Skywalker, est attendu en 2017, tandis que le 9 bouclera la boucle deux ans plus tard. En théorie, les choses devaient en rester là. Mais ça, c’était avant le rachat de la lucrative galaxie par Disney, qui a annoncé vouloir prolonger la séquence galactique. La retraite de Star Wars n’est pas pour demain.