SORTIE LE 20 FÉVRIER

Le dernier film de François Ozon s’attaque à un sujet brûlant. Tourné en toute discrétion au printemps dernier, Grâce à Dieu s’inspire de l’affaire du père Peyrat, ce prêtre accusé d’avoir agressé sexuellement 70 jeunes scouts lyonnais dans les années 80 et 90, et dont le procès doit avoir lieu au courant de cette année. Les acteurs Melvil Poupaud, Denis Ménochet et Swann Arlaud interprètent trois hommes abusés par ce religieux, qui vont mener un combat pour le faire inculper. Pour coller au plus près à la réalité, le prolifique cinéaste, 5 longs-métrages depuis 2012, a décidé de ne changer aucun nom. Sélectionné au festival de Berlin, cette histoire mêlant culpabilité, colère, incompréhension et silence (de l’Eglise face aux présumées agressions) pourrait ne pas sortir sur les écrans à la date prévue, l’avocat du père Peyrat ayant demandé son report par crainte que la sortie du film influence le procès. Chose certaine, ce film devrait relancer de lourds débats sur l’Eglise.