(©123RF)
Depuis le mois dernier, le Centre allemand d’intelligence artificielle (DFKI) basé au Science Park de Sarrebruck a un nouveau partenaire de taille. Il s’agit du géant américain de l’informatique Google.

Pour la première fois de son histoire, Google s’engage dans un institut de recherche européen avec d’un montant si élevé que celui-ci lui permet d’obtenir un siège au sein du conseil d’administration. Pour cela, le géant de la Silicon Valley a choisi le Centre allemand d’intelligence artificielle (DFKI) situé à Sarrebruck. Ce centre fondé en 1988 compte 450 collaborateurs issus d’une soixante de pays. Il est également présent à Kaiserslautern, Brême et Berlin et est spécialisé dans le traitement du langage et le data mining (exploration de données à l’aide d’algorithmes). Même si l’engagement de Google au sein du DFKI est un pas inédit, il ne s’agit pas de la première collaboration entre les deux parties. Leur coopération dure depuis presque dix ans et le géant de l’informatique a déjà investi environ un million d’euros dans des projets réalisés par les chercheurs de l’institut allemand. Une trentaine d’anciens collaborateurs du DFKI travaillent désormais pour Google à Munich ou à Zürich. La nouvelle alliance devrait se concentrer sur des projets de reconnaissance vocale et d’images statiques et animées (par exemple pour la reconnaissance de contenus pédophiles ou terroristes sur Internet). Un autre axe de recherche sera le développement de nouveaux systèmes d’intelligence embarquée (par exemple les GPS). Le DFKI compte déjà comme partenaires de grands noms de la branche informatique tels que Microsoft, SAP et Deutsche Telekom. Même si le montant de l’investissement de Google n’a pas été divulgué, il devrait s’agir pour le DFKI d’une opération gagnante. Le Land de Sarre profite également de ce coup de pub. L’engagement d’un des principaux acteurs de l’informatique sur son sol augmente son rayonnement dans le domaine des technologies de pointe.