SORTIE LE 10 OCTOBRE

On lui doit une des belles émotions du dernier festival de Cannes. La Croisette n’est pas restée insensible à cette histoire d’une jeune fille, née garçon, qui rêve de devenir danseuse étoile. Sélectionné dans la catégorie Un certain regard, qui met aux prises des films audacieux, Girl aborde à la fois la question (sociétale) du genre et de l’apprentissage. L’identité sexuelle est au cœur de ce projet puisé dans une histoire vraie qui a ému le cinéaste flamand, dont le long-métrage est une pierre de plus apportée au combat contre les idées reçues. La lutte intérieure qui s’opère entre le masculin et le féminin, doublé de l’apprentissage exigeant de la danse classique, est ici parfaitement retranscrite, grâce au jeune comédien belge Victor Polster, qui crève l’écran dans ce premier rôle pas facile à porter. Pour devenir Laura, qui pourra compter sur le soutien de son père dans son parcours hors normes, il s’est transformé physiquement, apprenant à rendre sa gestuelle plus féminine et à modifier sa voix, avec l’aide d’un orthophoniste.