©DR

Dans quelle dystopie vivrons-nous ? C’est la question posée par George Orwell, Aldous Huxley : 1984 ou Le meilleur des mondes ?, portrait croisé qui revient sur la vie et les œuvres majeures des deux auteurs britanniques. Sur http://Arte.tv.

Les maîtres de la littérature d’anticipation ne sont pas seulement des visionnaires : comme pour tous les artistes, leurs œuvres sont étroitement liées à leur époque ainsi qu’à leur personnalité et à leur parcours. C’est ce que montre le documentaire de Philippe Calderon et Caroline Benarrosh en nous faisant mieux connaître ces derniers avant d’analyser leurs chef-d’œuvre : 1984 de George Orwell et ses citoyens surveillés par une technologie de surveillance omniprésente surnommée Big Brother et Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley, où plaisir et confort sont promis à ceux qui abandonnent leurs libertés, au sein d’une société basée sur l’eugénisme.

Deux visions d’un monde moderne à la dérive, imaginées par des écrivains que tout oppose ou presque : Huxley le dandy et Orwell le révolutionnaire sans le sou. Mais leur vision affûtée de leur époque les relie : Années folles insouciantes débouchant sur la montée du fascisme pour le premier, guerre d’Espagne dans laquelle le second s’est engagé auprès des républicains, avant la désillusion. Photos d’archives, entretiens avec des biographes, auteurs, philosophes se succèdent tout au long d’un film un peu austère mais aux propos éclairants. De même, celui-ci dresse un parallèle entre les deux auteurs, brefs rivaux s’étant croisés au collège d’Eton. Leurs visions dystopiques, qui se vérifient en partie aujourd’hui, sont complémentaires : contrôler, conditionner à la fois grâce à la carotte et au bâton. On admirera au passage l’ironie de filmer une partie des entretiens au siège du PCF, sachant qu’Orwell s’est beaucoup inspiré pour 1984 de l’appareil de répression et de propagande soviétique.

Disponible gratuitement sur http://www.arte.tv jusqu’au 18 février 2021.