(©DR)

Réunis à Épinal le 25 avril, les membres du Syndicat Mixte du Sillon Lorrain (Metz, Nancy, Thionville, Épinal) recevaient le président du Grand Est, venu dans les Vosges pour rassurer. En d’autres mots, c’est un « oui, nous allons travailler ensemble » que Philippe Richert a délivré. Une opération séduction qui en a précédé une autre. Le Comité syndical du Sillon lorrain a décidé d’ouvrir la porte aux « territoires intermédiaires » – la formule est de Michel Heinrich, maire d’Épinal – Bar-le-Duc, Saint-Dié, Pont-à-Mousson ou la vallée de la Fensch. Ce que certains d’entre eux réclament depuis longtemps. Mais, attention, a prévenu Dominique Gros, maire de Metz, à ce que « l’on ne devienne pas un machin énorme où il est difficile de se réunir et de travailler ».