Journaliste sportif, Arnaud Caël est un fan inconditionnel de Roger Federer. Mais alors un vrai de vrai. Il lui consacre un livre : Roger Federer jusqu’au bout de la nuit assurément très original… Aux éditions Andersen.

Un petit mot sur l’auteur pour commencer puisque l’auteur de Roger Federer, jusqu’au bout de la nuit, n’est pas un inconnu des fidèles de Mirabelle TV (aujourd’hui ViàMirabelle), la chaine de télévision locale basée près de Metz. Pendant près de 9 ans, Arnaud Caël y a animé les émissions 100% FC Metz : le Graoully Mag’, Sport pour tous et le Le Club House. Il a aussi co-présenté une quotidienne, Juste avant de zapper. Il est ensuite devenu rédacteur en chef adjoint de la chaîne à l’été 2015. Avant de s’envoler en 2019 vers d’autres horizons… Passionné de sport, c’est clair. Consacrer un livre à Roger Federer n’a donc, a priori, rien de surprenant. Si ce n’est, tout de même, qu’il ne s’agit pas d’un livre de commande ou d’une énième biographie. Non, Roger Federer, Arnaud lui voue un amour inconditionnel. Il adore son « Rodgeur », l’idolâtre… « Mon histoire avec lui est une inspiration à sens unique. Au quotidien. Elle se traduit par des gestes. Par des attitudes positives, intuitives, parfois ridicules. On frôle la possession », écrit-il dans ses propos introductifs. Ridicule le gars ? Certainement. Mais il assume à 100 %, dans sa vie de tous les jours comme tout au long de ce livre court. Qui raconte quoi ? Roger, évidemment. Mais, aussi et surtout, leur vie à tous les deux. Les succès et les échecs de Roger sur le court. Les émotions d’Arnaud qui l’observe et vibre avec lui, sur son canapé, dans les travées de Roland Garros, ici et là, grâce à son smartphone… Dans une salle de presse à Monte-Carlo alors que Roger est là, aussi ! « Pétrification. Encore. Federer est à trois mètres. Encore. Cette fois, il est seul dans le couloir. Mon corps me lâche totalement. Il feuillette une revue. Il n’y a plus que nous. Mon ami m’encourage à y aller. Trop tard. Ma lucidité, elle aussi, s’est barrée dans la seconde qui a suivi la vision…. […] Allez, fais quelque chose ». Tout cela est écrit avec beaucoup de rythme, d’amour, d’humour. À lire.