(©DR)

Romancier, biographe, scénariste et conférencier, le Lorrain Gilles Laporte « consacre toute son énergie de créateur et de conteur à son pays et à ses gens qu’il aime passionnément » est-il précisé par son éditeur, dans son autobiographie. Et c’est vrai, avec Gilles Laporte, La Lorraine n’est jamais très loin quand elle n’est pas au cœur même du propos. Mais là ? Chopin ! Et pourtant. En 1705, originaire du Dauphiné, François Chopin arrive en duché de Lorraine. Il s’y marie, se lance dans la contrebande du tabac. En 1771, à Marainville-sur-Madon, dans le Saintois, naît Nicolas Chopin. Violon en bandoulière, l’adolescent quittera la Lorraine conquise par la France.

En Pologne, devenu Mikolaj, il se battra contre les Russes avant d’épouser une jeune orpheline habile au piano : Justyna. En 1810, à Zelazowa Wola, la famille Chopin accueille son deuxième enfant, Fryderyk, deuxième enfant des Chopin. À 20 ans, Fryderyk quitte la Pologne pour venir composer et jouer à Paris, y soigner ses blessures d’amours adolescentes. D’une santé fragile, il s’épuise en travail, fêtes, relations féminines, jusqu’au jour où George Sand l’enlève à la hussarde…  De l’aventure, du romantisme, de la musique et de l’histoire (la Grande mais aussi beaucoup de petites savoureuses…), il y a tout cela dans cet ouvrage très plaisant à lire.