Deux squelettes, un adulte et un enfant, sont découverts sur un chantier de rénovation à Oran en Algérie. Ils datent vraisemblablement des années 60. L’Algérie vivait alors les dernières heures de la colonisation française. Le commissaire Kémal Fedil est chargé de l’enquête qui s’annonce compliquée du point de vue religieux et politique. Ses découvertes vont le mener jusqu’à Marseille et le plonger au cœur de l’histoire de l’Algérie. Le Français de Roseville est le premier roman d’Ahmed Tiab qui évite tous les clichés des trop rares romans qui se déroulent au Maghreb.