Les foudres de Némésis Raoul Nèje

Le commissaire Coudrelier se lance dans une troisième enquête qui l’emmènera bien loin de la Lorraine. Il digère un passé bien éloigné de celui qu’il croyait être le sien et apprend encore à connaître ce nouveau père débarqué dans sa vie au détour d’une enquête complexe et chargée en émotion (lire Mémoires vives pour lettres mortes paru aux éditions des Paraiges en 2016).

Dans ce nouvel opus, Raoul Nèje invoque Némésis, déesse de « la juste colère des dieux ». Point de divinités grecques dans ce roman mais une vengeance assurément machiavélique. Deux femmes assassinées, deux maris disparus, qui se mêlent à des malversations et un drôle de trafic en Guyane. Une fois encore, les apparences sont trompeuses et la banale affaire d’adultère qui aurait mal tournée révèle des ramifications profondes et insoupçonnées.

 

À lire ailleurs sur notre site : 

Noir comme Nèje

Mémoires vives pour lettres mortes