SORTIE LE 21 SEPTEMBRE 2016

Couronné du Grand Prix lors du dernier festival de Cannes, Juste la fin du monde raconte le retour d’un écrivain, Louis, dans son cercle familial après une longue absence. Il leur annonce sa mort inévitable et sa présence bouleverse ses proches et devient rapidement une source de conflits. Adapté de la pièce théâtrale éponyme de Jean-Luc Lagarce, mort en 1995 du sida, ce long-métrage chargé de tension bénéficie d’un casting impressionnant, le cinéaste québécois ayant fait appel à une belle brochette de comédiens français, de Nathalie Baye à Gaspard Ulliel (dans la peau du condamné), en passant par Vincent Cassel, Léa Seydoux ou encore Marion Cotillard. 

« Intelligent, féroce et beau » pour George Miller, qui présidait le jury sur la Croisette, Juste la fin du monde est sans conteste le film le plus abouti metteur en scène surdoué, qui a souvent recours aux gros plans et aux regards dans ce huis clos écrasant. Un contraste saisissant avec son précédent film, Mommy, acclamé par la critique internationale.