SORTIE LE 23 SEPTEMBRE

Le scénario non linéaire est une des particularités de ce film qui a pour décor Barcelone. On navigue entre passé et présent, réel et imaginaire, dans ce Fin de siècle orchestré par Lucio Castro, dont c’est le premier long-métrage. Agréablement mise en scène, cette romance gay raconte l’histoire d’une passion instantanée entre deux hommes, Ocho et Javi, tous deux de passage dans la cité catalane, le premier résidant à New York, le second à Berlin. Cette relation aussi belle que fusionnelle sera la porte d’entrée d’un voyage à travers le temps, un peu à la manière de Mon inconnue, sorti en 2019 et qui portait a griffe d’Hugo Gélin. Présenté au Festival Chéries-Chéris, Fin de siècle doit beaucoup à son duo de comédiens (l’Argentin Juan Barberini et l’Espagnol Ramon Pujol), dont l’alchimie est une évidence à l’écran. Il nous rappelle aussi les traces que peuvent laisser certaines passions amoureuses, aussi brèves ou longues soient-elles.