sur-le-fil Elise Fischer1960 à Nancy. Dans sa cellule de prison, Lena attend sans illusions l’issue de son procès. Lena a tué son mari, un type tyrannique. Au parloir, grâce à sa visiteuse, sœur Marie-Bernadette, toute de patience et de douceur, Lena peut malgré tout libérer sa parole, sa mémoire, et remonter le fil de son histoire : son enfance sous le soleil du Sud, sa vie de bohème dans les cirques, sa folle passion pour un danseur juif allemand pendant l’Occupation. Jusqu’à sa rencontre avec René, un inculte violent et fainéant qui va se dévoiler quelques semaines à peine après leur mariage. « Son corps, celui dont elle avait pris soin des années durant quand il était son outil de travail sous le chapiteau, avait absorbé la violence des coups qui s’étaient inscrits dans sa chair. Comme toujours, elle avait ravalé ses larmes, caché les bleus sous des vêtements amples ou sous une poudre compacte quand son visage était marqué ». Jusqu’au jour où…

C’est le « pitch » de ce roman d’autant plus fort qu’il fait écho avec l’actualité. La Lorraine Elise Fischer (elle est née à Champigneulles) a écrit plus de 30 ouvrages auxquels s’ajoutent des livres pour la jeunesse ainsi que des ouvrages collectifs. La majorité de ses bouquins se déroule en Lorraine ou sont consacrés à la région. Nombreux sont également ses livres à avoir décroché des prix littéraires.