(©DR)
Le Conseil départemental de la Moselle et différents partenaires investissent 100 millions d’euros dans le déploiement d’un réseau de fibre optique qui délivrera du Très haut débit sur le département. Orange est chargé d’exploiter et de commercialiser ce réseau public.

« Moselle Fibre a pour vocation de construire, d’exploiter et de commercialiser un réseau en fibre optique qui permettra aux Mosellans de disposer du très haut débit (supérieur à 30 mégabits/seconde) et du choix des opérateurs. A compter de ce jour et grâce à ce projet, la Moselle entre dans l’ère du Très Haut Débit. C’est une étape historique », a souligné Patrick Weiten, député et président du Conseil Départemental de la Moselle, fin juin, à l’occasion de la présentation du syndicat mixte Moselle Fibre. Initiée par le Département, Moselle Fibre fédère 19 Communautés de communes, soit près de 500 communes (certaines intercommunalités disposent déjà de leur réseau ou n’ont pas rejoint le syndicat). Concrètement, la construction et l’exploitation de ce réseau vont permettre aux territoires ruraux de disposer, au plus tard en 2020, du Très Haut Débit et des services équivalents aux territoires couverts par l’initiative privée. 140 000 foyers vont en bénéficier. 100 millions d’euros sont investis dans ce déploiement par différents partenaires (Etat, Région…), le département investissant pour sa part 20 millions d’euros. C’est à Orange, que Moselle Fibre a confié l’exploitation et la commercialisation de ce réseau public, pour un affermage d’une durée de 15 ans. Stéphane Richard, le PDG d’Orange était d’ailleurs personnellement présent à Metz, lors de l’annonce. Au-delà de délivrer la même qualité d’internet aux Mosellans et aux entreprises du département, qu’ils vivent en ville ou à la campagne, l’ambition est également d’utiliser cet outil pour développer de nouveaux services dans des domaines comme l’éducation, la santé, le télétravail ou bien encore la sécurité. Patrick Weiten a notamment évoqué la possibilité pour les villages et les petites communes de développer des systèmes de visio protection. Si Orange exploite le réseau, il sera accessible à tous les fournisseurs d’accès internet.