SORTIE LE 7 OCTOBRE 2015

C’est un premier film sombre, mais non dénué d’humour, que Raphaël Neal a choisi de mettre en scène pour ses débuts derrière la caméra. Adapté du roman du même nom, écrit par Leslie Kaplan, Fever raconte l’historie de deux lycéens en passe de passer le bac, qui vont tuer une innocente au hasard. Un fait divers vénéneux, comme peut l’être le mal qui s’empare de Damien et Pierre, joués par Martin Loizillon et Pierre Moure. Un mal qui finira aussi par contaminer Zoé (Julie-Marie Parmentier), la passante qui les remarquera à la sortie de l’immeuble où ils ont commis l’irréparable, et qui finira pas être obsédée par ce crime en menant sa propre enquête. De leur côté, les deux étudiants brillants développeront une relation ambigüe et tendue à la suite de ce meurtre. Fever s’intéresse au mal, à ses racines, son attrait malsain, mais aussi et surtout sa banalité. Sans oublier la culpabilité, qui parvient à se frayer un chemin dans ce film réalisé avec peu de moyens, le cinéaste ayant même fait appel au financement participatif pour boucler son budget.