© DR

Hubert Hottier est du genre bavard. Ce chantre de la qualité vous vantera comme personne les vertus d’une agriculture raisonnée, en harmonie avec son territoire et au contact direct des consommateurs, en privilégiant par exemple les circuits courts, très populaires. C’est pour créer du lien, dit-il, qu’il a diversifié l’exploitation céréalière reprise à un oncle il y a une vingtaine d’années. Sa ferme de Neufchef a alors vu pousser des pommes de terre et accueilli de la volaille et des poules pondeuses, mais également des brebis élevées en plein air en privilégiant l’éco-pâturage, une méthode qui consiste à entretenir des espaces verts en laissant faire les animaux. Aujourd’hui, la SCEA (Société civile d’exploitation agricole) des Hauts de Fensch emploie 8 salariés, en incluant Hubert, son épouse Sylvie et leurs deux enfants, dont leur fille Gaëlle, en charge de la fromagerie inaugurée le 28 avril dernier, qui propose différents produits à base de lait de brebis, comme de la tome ou des yaourts vendus dans des verres consignés, pour éviter le gaspillage. L’entreprise compte parmi ses clients de nombreuses maisons de retraite et quelques restaurants connus de la région. « Nous sommes aussi une ferme pédagogique », tient à préciser le co-fondateur du magasin de produits locaux L’Ayotte, basé à Ay-sur-Moselle, soucieux de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux et à la réalité d’un monde agricole souvent méconnu.

Facebook : Ferme de Neufchef Hottier