Nest- Face à la mère © Gabrielle Voinot

DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022

La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère particulièrement riche en événements ;  du fait de calendriers chargés par les reports de la saison précédente notamment. Dans les pages qui suivent, nous avons sélectionné plusieurs temps forts de l’actualité culturelle en Lorraine : théâtre, musiques d’aujourd’hui, expositions aux quatre coins de la région. Si l’accueil redémarre tout juste, la créativité et la diversité n’ont elles jamais été mises entre parenthèses. Les artistes de tous horizons et de toutes sensibilités que nous avons choisi de vous présenter ici en sont les preuves bien vivantes.


Comment exprimer l’indicible, la perte ultime, celle de la mère, avec des mots et même les mettre en scène et en musique ? C’est ce que tentent le texte de Jean-René Lemoine, baptisé Face à la mère, et le spectacle éponyme créé par Alexandra Tobelaim. Bouleversée par le récit et par les mots de l’auteur né à Haïti, qui y relate l’expérience vécue de l’assassinat de sa mère, la metteuse en scène et directrice du NEST voit dans sa nouvelle création « le prolongement de mon questionnement sur les rituels de deuil et sur ce lien aigu qui relie les vivants et les morts ». À la recherche d’une communion entre les artistes sur scène et avec le public, Alexandra Tobelaim a imaginé une création chorale, à la fois théâtrale et musicale, avec sur scène six hommes comme autant de fils rendant hommage à la figure maternelle.

Trois jeunes hommes, Stéphane Brouleaux, Geoffrey Mandon et Olivier Veillon constituent « un trio solidaire » qui se dévoile à travers les mots de Jean-René Lemoine pour parler de leur rapport à la mère. Leurs identités s’entremêlent, se dédoublent. La metteuse en scène convoque la figure d’un « chœur » de comédiens « pour naviguer entre le drame intime et ce rapport à la mère vécu d’une façon universelle ». Dans Face à la mère, la parole se mêle à la musique et à la chanson, ces dernières constituant un véhicule pour l’émotion, pour toucher le spectateur de manière encore plus viscérale et directe. Jouée en direct, la création musicale signée Olivier Mellano « aimante la parole ». Récit d’une perte, Face à la mère est aussi la recherche d’un instant d’harmonie, une célébration collective la mort pour lui redonner une place apaisée dans nos vies. Alexandra Tobelaim, les comédiens et les musiciens proposent ici de transformer une peur viscérale et partagée en une expérience lumineuse.

Du 25 au 30 janvier 2022 au NEST, Centre Dramatique National de Thionville

www.nest-theatre.fr