Ex-machina (© DR)Et si le robot ne souhaitait pas l’extinction de l’homme, mais était au contraire une phase de son évolution ? C’est la voie explorée par Alex Garland dans son premier long-métrage, Ex Machina. Le brillant scénariste de Sunshine et 28 Days Later signe un thriller où la science prend le pas sur la fiction. Ce huis clos étouffant met en scène Caleb (Domhnall Gleeson), un programmateur informatique qui va être recruté par Nathan (Oscar Isaac), un milliardaire qui vit reclus dans sa propriétaire. Sa mission: déterminer si le robot avec lequel il va interagir est capable de penser, a une conscience. Un robot qui a l’apparence d’une femme sophistiquée et élégante, répondant au nom d’Ava. Petit à petit, il succombe à son charme, tout en s’interrogeant sur sa propre nature et la sienne, mais aussi celle de Nathan. Un premier film très réussi !