Julien Petit © PatrickKOPP

Le saxophoniste messin Julien Petit, musicien multicéphale et passionné, n’aime rien tant que multiplier les projets, s’acoquiner avec moult musiciens aux sensibilités diverses, mélanger les influences, distillant toujours dans son jeu un dynamisme et un enthousiasme réjouissants. Son dernier projet en date, Rue Mazelle, applique le même esprit aux côtés du guitariste manouche Pipiss Haag, au jeu imparable, s’associant à merveille à la contrebasse de Mathieu Loigerot, le tout appuyé par la guitare rythmique de Jean-Marc Sum. De la musique montée sur ressorts qui nous fait immanquablement grelotter les vertèbres cervicales, emmenés par la voix de Pipiss Haag tandis que Julien Petit pousse encouragements et lignes de scat, pour ceux qui ne seraient pas encore conquis par ce concentré d’énergie positive. « On voulait retrouver dans la musique cette communication fraternelle qui règne entre nous, avec même une dimension comique que l’on retrouvera en live » prévient Julien Petit.

Vendredi 18 mai au NEC de Marly
marlyjazzfestival.com