Kaja Kallas © DR

Lors des législatives qui se sont tenues mi-mars, en Estonie, le parti centre-droit, La Réforme, est arrivé en tête avec près de 29 % des suffrages. La fille de l’ancien Premier ministre et commissaire européen Siim Kallas, Kaja Kallas (41 ans), qui le dirige, pourrait donc devenir la première femme a dirigé un gouvernement. L’Estonie serait alors gouvernée par un tandem féminin, la présidence étant occupée, depuis 2016, par Kersti Kaljulaid. Mais pour cela il faut réussir à former un gouvernement avec des partenaires de coalition. À noter que le parti d’extrême droite et eurosceptique, EKRE, a presque triplé son score par rapport aux législatives précédentes en engrangeant près de 18 % des suffrages. Dans la foulée des élections, les autres partis excluent toute alliance avec lui.