Si Esch-Belval se développe, la commune d’Esch-sur-Alzette entend pleinement profiter de ce dynamisme. La Métropole du fer qui compte 32 000 habitants, elle aussi, prépare l’avenir. La commune a notamment remodelé son centre-ville qui fait désormais la part belle aux piétons et à la mobilité douce. Si l’offre commerciale y est importante avec plus de 600 commerces et plus ou moins 200 restaurants, cafés et autres snacks , la mairie a également mené, en 2013, une grande consultation auprès de ses habitants afin de parfaire la vie dans la commune. L’une des priorités affichée est notamment de répondre aux attentes et besoins des étudiants de l’Université, présents à Belval (de leurs professeurs et des chercheurs) afin de les accueillir dans les meilleures conditions. Cela se traduit, par exemple, par la reconversion de nombreuses et anciennes maisons, en chambres d’étudiant. En matière de logement, Esch-sur-Alzette voit beaucoup plus grand encore puisque l’ambition est de créer 8 600 logements (des bureaux et des commerces) dans les 20 ans à venir. Pour attirer une nouvelle population, la deuxième ville la plus importante du Grand-duché, située à une vingtaine de minutes de Luxembourg-ville par l’autoroute, compte s’appuyer sur le dynamisme du quartier de Belval mais également sur un autre atout, le prix de l’immobilier qui n’a rien de comparable avec ceux pratiqués dans la capitale.


Esch-Belval en 10 dates

1997
L’ère de la production sidérurgique à Belval-Ouest touche à sa fin. Avec une ultime coulée symbolique, le dernier haut-fourneau encore en activité est mis à l’arrêt. La réflexion sur la reconversion future de l’ancien site de 120 hectares est engagée.

2000
L’État luxembourgeois et le groupe sidérurgique Arbed (aujourd’hui ArcelorMittal) fondent ensemble la société de développement Agora. Sa mission est de planifier et de réaliser un quartier urbain moderne et dynamique sur l’ancien site industriel de Belval.

2001
Conjointement avec le Ministère de l’Intérieur, Agora lance un concours d’urbanisme pour l’élaboration d’un Masterplan qui servira de fondement au développement du nouveau quartier urbain. Le concours est remporté par le cabinet d’architecte Jo Coenen & Co. de Maastricht.

2005
Création du Fonds Belval. En tant qu’établissement public le Fonds est chargé de la réalisation de la « Cité des Sciences, de la Recherche et de l’Innovation », c’est-à-dire de la mise en œuvre du programme immobilier d’investissement public à Belval.

2007
Plus de 1 000 visiteurs sont présents pour la réouverture officielle de Belval. Fin 2006, le nouveau symbole de Belval, le bâtiment rouge de la Dexia (aujourd’hui BIL), est inauguré. 1 400 employés de la RBC Dexia Investor Services (aujourd’hui RBC Investor Services) emménagent dans la première partie du bâtiment.

2008
Ouverture du centre Belvalplaza I qui propose des logements, des commerces, des cafés, des restaurants et un complexe cinématographique de 1 500 places.

2009
Les premiers habitants de Belval Nord prennent possession de leurs logements. Parallèlement, la construction de la « Maison du Savoir », le bâtiment central du futur campus universitaire, est officiellement lancée.

2010
Inauguration de la nouvelle gare « Belval-Université », qui remplace l’ancien arrêt «Belval-Usines». En automne, ouverture de la seconde partie du centre multifonction Belvalplaza II, qui propose des appartements, des boutiques, des restaurants et un supermarché.

2011
Le premier bâtiment du nouveau campus universitaire, la « Maison de la Biomédecine », est inauguré. L’hôtel Ibis et lycée Bel-Val ouvrent également leurs portes. Cette année là, le quartier de Belval reçoit également la certification « Gold » attribuée par la DGNB (Société allemande pour la construction durable) saluant la conception globale durable de ce nouveau quartier urbain.

2015
Plus de 2 000 étudiants de la faculté des Sciences humaines de l’Université du Luxembourg ainsi qu’une partie de l’administration de l’Université, font leur première rentrée à la Maison du savoir et à la Maison des Sciences humaines.