© L’Estrade

Afin d’améliorer la réactivité de la municipalité et d’impliquer les habitants en matière de problèmes de voirie et de propreté urbaine la Ville de Woippy a initié un plan global de services aux citoyens.

À son arrivée en tant que maire de Woippy il y a un peu plus d’un an, Cédric Gouth a érigé « le bien-vivre et le bien-être » des habitants comme l’un des piliers de sa politique. « Et cela passe par une ville propre » souligne l’élu, qui a mis en place une série d’actions complémentaires et coordonnées afin de lutter contre les incidents du quotidien subis par les woippyciens : dépôts sauvages d’ordures, notamment autour des Points d’Apport Volontaires Enterrés, déjections canines sur la voie publique ou encore problèmes de voirie ; pour ce dernier point, c’est la commune qui en détient la compétence pour les surfaces inférieures à 5 m². « Engager une réflexion globale et améliorer notre réactivité furent les préoccupations principales » explique Cédric Gouth.

Au cœur de ce dispositif, une application baptisée Woippy en poche permettant d’alerter les services de la commune, mais également une campagne d’affichage (voir encadrés) ainsi qu’un renforcement des moyens municipaux par la création d’un service voirie, composé de deux agents spécialisés dotés d’un nouveau matériel. Le tout avec la présence du groupe de Gestion Urbaine de Proximité, destiné à recueillir les doléances, organiser les modes d’intervention et être présent auprès du maire lors des visites de quartier. De plus, les contrevenants en matière de dépôts sauvages s’exposent désormais à la transaction municipale, qui consiste en une indemnisation versée à la commune, moins chère mais plus effective qu’un Procès verbal. « Nous ne sommes pas que dans la répression, il était important de proposer des outils et une offre complète, précise le maire. La pédagogie, l’écoute, la présence renforcée et plus efficace de la Ville sont les solutions pour améliorer le bien-être de tous. »

www.mairie-woippy.fr

À portée de main

© Droits Réservés

© Droits Réservés

L’application Woippy en poche, disponible gratuitement depuis le 1er décembre, inaugure une nouvelle relation des woippyciens à leur commune. Celle-ci permettra en quelques clics sur un smartphone ou une tablette de signaler tout problème de voirie ou d’incivilité liée à la propreté urbaine, d’envoyer des photos et de géolocaliser automatiquement le lieu d’intervention : un trou dans la chaussée, un problème d’éclairage public ou encore une dégradation du mobilier urbain pourra ainsi être immédiatement signalé au groupe de Gestion Urbaine de Proximité, qui dépêchera sur place des agents compétents. Le citoyen recevra sous 48h une notification de la bonne réception de sa demande, qui sera résolue sous 15 jours et suivie d’une autre notification l’informant de la résolution de l’incident. « Cette application permet aux services d’avoir une information immédiate, définie et localisée et donc d’être plus réactifs, explique Cédric Gouth, maire de Woippy. De plus, il permet à chaque habitant d’être un acteur de sa ville, à travers un acte citoyen. » « Woippy en poche » propose aussi des informations sur l’actualité de la ville, le contact avec les élus ou encore des offres d’emploi.


Avis aux Maîtres

Au sein du plan global destiné à améliorer les services rendus à la population, la Ville de Woippy lance une campagne d’affichage qui promet de faire parler d’elle : des affiches décalées aux couleurs flashy où figurent, encadrés, mégots, déchets et même déjections canines élevées au rang d’oeuvre pop-art. Le tout accompagné de la mention Vos déchets ne sont pas des œuvres d’art !. « Je sais que leur aspect et leur présence va faire parler, et donc susciter une réaction… c’est le but, indique Cédric Gouth, premier élu de la commune. Nous avons choisi l’humour pour appeler au civisme, car la pédagogie doit faire partie d’un plan d’action complet et cohérent. »

Dans le même esprit, des goodies estampillés Ville de Woippy, tels qu’un pendentif pour collier de chien où l’on peut placer des sachets à déjections canines, sont prévus. Des panneaux Souriez, vous êtes filmés feront prochainement leur apparition à proximité des caméras de surveillance municipales (bientôt au nombre de 120), assortis d’avertissements pour les contrevenants et de contacts utiles. « Avertir avec humour est idéal pour attirer l’attention et interroger, mais il faut aussi apporter des solutions » complète le maire.